Notre site utilise des cookies pour personnaliser et améliorer votre confort d'utilisation. En utilisant notre site, vous acceptez l'usage des cookies.

VENDRE SON OR À PARIS
LE COMPTOIR D'OR REAUMUR

Transformez vos vieux bijoux en €uros
Appeler Maintenant

L’ACHAT D’OR EN BOURSE INTERDIT AUX PARTICULIERS AUX USA

Depuis le vendredi 15 juillet 2012, les citoyens américains n’ont plus accès au trading sur les métaux précieux. 

Cette loi, appelée Dodd-Frank, se cache derrière le prétexte de protection des investisseurs, mais comme souventrestreint une des libertés des americains. 

De ce texte de plus de 2300 pages, cette disposition est la première mise en application. 

Désormais, l’investissement dans les métaux précieux sur le marché de gré à gré, avec effets de levier ou des appels de marge sera réservé aux entités commerciales et aux individus fortunés. 

Le citoyen lambda qui gère ses investissements lui-même en sera privé. 

L’achat et la vente d’or ne pourra se faire qu’avec une livraison physique et un règlement dans les 28 jours. 

Deux explications sont données sur cette mesure. 

La première est qu’il faut protéger les particuliers contre eux-mêmes et que des pertes subies avec un fort effet de levier pouvait mettre des gens sur la paille. 

Ça, c’est la version officielle qui prévalait lors de l’adoption de la loi. 

La seconde, c’est que les autorités veulent limiter la spéculation, et donc pousser les cours vers le bas. 

Aucune statistique ne laisse apparaître que ce soit le marché des particuliers le plus spéculatif, mais qu’importe. 

Mais la question qui vient tout de suite à l’esprit est… pourquoi donc l’État américain se préoccupe-t-il tout d’un coup de la spéculation sur l’or ? Serait-il acheteur ? Cette éventualité n’est pas complètement insensée… 

Si vous considérez que de fortes probabilités existent que le dollar, et beaucoup d’autres devises ne vaillent bientôt plus grand-chose (raison majeure qui pousse les particuliers à acheter de l’or, beaucoup plus que la spéculation…), il faudra bien que l’État se retourne vers quelque chose pour stocker ses richesses. 

Et là, peu de solutions. Deux en fait. Soit on transforme le FMI en banque centrale mondiale (avec les « droits de tirage spéciaux » pour monnaie) et adieu suprématie du dollar et des USA sur le monde, soit on revient à l’or qui est, de l’avis unanime, la classe d’actifs la plus adéquate à remplir ce rôle. 

Cette réflexion fait son chemin à tous les niveaux de la société américaine. 

Daniel Hamiche, il y a peu, exprimait une velléité de se détacher du dollar chez certains des Etats américains. À la suite de l’Utah, déjà 13 états américains ont adopté des législations rétablissant le cours légal de l’or et de l’argent. 

Un groupe de sénateurs a même tenté de lancer le débat au niveau fédéral :leur projet de loi,le « Sound Money Promotion Act », comprenait une série de mesures visant à faciliter la réintroduction de monnaies d’or et d’argent à cours légal en alternative au dollar. 

L’enjeu consiste notamment à obtenir la suppression des taxes fédérales sur l’or et l’argent. 

En tous cas, l’achat d’or n’est plus possible pour le particulier américain, sauf… en cas de « livraison physique » sous 28 jours. 

Remarquez, si vous possédez une fortune de plus d’un million de dollars ou si vous déclarez plus de 200 000$ de revenus par an, vous n’êtes pas concerné par cette disposition. 

C’est normal, vous, tout le monde le sait, vous ne spéculez pas… Par contre, vous donnez toujours généreusement aux candidats d’une élection présidentielle qui, comme par hasard démarre en ce moment par… des dîners de gala et des collectes de fonds ! Il y a un précédent historique où un État a rendu illégal la détention d’or par les particuliers et organisé son remplacement par du papier monnaie : La France en1716, avec John Law de Lauriston, qui a créé le premier la notion de bourse et l’émission de titres. 

Quant à ceux, parmi vous, qui tel des gaulois, seraient tentés de s’écrier « ils sont fous ces américains », qu’ils se méfient, nous avons rarement vu une idiotie américaine mettre longtemps à s’imposer chez nous, et il ne m’étonnerait pas que d’ici peu quelque démagogue de service ne nous serve un discours dégoulinant de vertu au nom duquel il serait « bon » d’interdire l’achat et la vente d’or… aux particuliers, bien sûr !

Nous contacter